Les Forts de la Côte d'émeraude

Un fort est une fortification isolée et autonome, soit sur un point stratégique qu’il contrôle, soit en ouvrage avancé ou détaché d’une place.
Pour assurer sa défense, St. Malo disposait de 4 forts de mer principaux : L’ISLET (Fort National), la CONCHÉE, le PETIT BÉ et HARBOUR. Il faut également ajouter les forts de : SOLIDOR, CITÉE d’ALET, LA LATTE, CÉZEMBRE, le NAYE, le GRAND BÉ et la VARDE. La construction de la plupart des forts a été réalisée par VAUBAN entre 1689 et 1730.  St. Malo, alors, était une presqu’ile protégée en terre par des marais et le fort de CHATEAUNEUF puis, plus tard par le fort de Saint-Père. Seule la mer rendait St. Malo vulnérable, d’où la décision de construire ces bastions.


Ile de quarantaine fortifiée dès le 16e siècle


Destiné à protéger la ville de Saint-Malo


Caserne, Quarantaine, Centre de Tir, Douane...


Un point stratégique face à Saint-Malo


Lieu de duel pour le célèbre corsaire Surcouf


Grand fort d'artillerie pour défendre St-Malo


Tour d'observation et d'artillerie des Hébihens


Pièce majeure de la défense de Cancale


Une place forte depuis un millénaire !


Une des plus grande poudrière d'Europe !


"meilleure forteresse du royaume" - Vauban


Port primitif d'Aleth ?


Le fort de la pointe de la Varde


Un fort très éphémère !


Site fortifié viking  accessible par la mer !

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source de base : Wikipedia soumis à évolution intéractive.
Proposer une modification ou un complément d'information ? suivez notre formulaire : (en cours)